If you live in Canada, and you happen to speak French, you’re in luck! Gangsterland is now out across the country, including in the French-speaking portions. La Presse weighs in:

La lecture de romans policiers nous met parfois dans des situations inconfortables, comme celle où on prend fait et cause pour des tueurs et sympathise avec la racaille, tout simplement parce qu’ils sont les protagonistes d’une intrigue bien ficelée par un auteur retors, maître dans l’art de manipuler le lecteur.

C’est le cas de Gangsterland, un premier polar de Tod Goldberg qui met en scène Sal Cupertine, tueur à gages à la solde de la mafia de Chicago, qui a abattu trois agents du FBI et leur informateur.

In case you don’t speak French, that translates roughly to, “It’s super good. You should buy it.”

Comments are closed.